Le F91 concède le nul face au Racing (1-1)

F91 Dudelange 1 – 1 Racing Luxembourg

Cools (43e)      Françoise (8e)

Il ne fallait pas arriver trop en retard au stade Jos Nosbaum de Dudelange cet après-midi, car il ne fallait pas dix minutes pour que la partie se débloque dans une rencontre cruciale entre deux concurrents directs. Après une perte de balle d’Edvin Muratovic au milieu de terrain, Omrani lançait Emmanuel Françoise dans la surface d’un ballon aérien. Le joueur de la capitale ratait son contrôle, mais profitait d’une énorme incompréhension entre Sofiane Ikene et son gardien, Lucas Fox, pour marquer dans un but totalement vide (0-1, 8e). Une ouverture du score précoce dans une première période qui allait s’avérer finalement bien ennuyante, sans fulgurances de part et d’autres. Seul Mabella avait l’opportunité de doubler la mise à la 24e minute, mais sa reprise face au but passait largement au dessus des cages dudelangeoises. La rencontre était surtout marquée par des fautes incessantes des deux équipes qui n’offraient rien de plus qu’un spectacle de piètre qualité. La solution ne pouvait alors venir que d’un coup de pied arrêté. Après la demi-heure de jeu, le Racing se procurait une occasion sur corner, la tête de Simon passant à côté du poteau de Fox. Mais juste avant la mi-temps, c’est le F91 qui sévissait. Sur un coup-franc lointain de Sinani, Ricky Delgado était trouvé seul au second poteau. L’international luxembourgeois remisait au centre pour Cools qui, face au but, marquait d’une tête chanceuse qui tapait la barre avant de tromper Romain Ruffier (1-1, 43e). Une égalisation qui venait à point pour une équipe au visage bien terne pendant les quarante-cinq premières minutes. 

Une rencontre hachée au possible

La seconde période démarrait hélas sur la même dynamique que la première : avec des fautes à foison. Sauf que là, le Racing allait être amputé d’Omrani après trois minutes de jeu. Coupable d’un énorme tampon sur Van Den Kerkhof, le défenseur du Racing était exclu par monsieur Torres, l’arbitre du jour. Plus de peur que de mal pour le latéral dudelangeois, qui revenait sur le terrain quelques minutes plus tard, mais qui écopait lui aussi d’un carton, jaune cette fois, pour un tacle appuyé sur Büch. Le match était alors toujours aussi peu flamboyant au niveau du jeu et il fallait attendre la 78e minute pour voir une occasion dans cette deuxième mi-temps. Sur un corner en faveur du F91, Chris Stumpf envoyait une volée fouettée depuis l’entrée de la surface. Sur sa route se trouvait Mohcine Hassan qui, de la tête à deux mètres de la surface, envoyait le ballon raser le poteau de Ruffier. À part ça, pas grand chose de plus à se mettre sous la dent. Le Racing semblait se satisfaire du nul sur la pelouse du leader, tandis que ce dernier poussait. Mais à part enchaîner les corners sans danger, les occasions se faisaient bien rares. Les deux équipes se séparaient alors sur un score nul de 1-1, qui n’arrangeait forcément pas les affaires de Dudelange, provisoirement toujours premier mais sous la menace du Progrès, qui jouera demain.

Les compositions :

F91 Dudelange :

Fox – Van Den Kerkhof, Cools, Delgado, Ikene (Agovic, 55e), Stumpf – Vova, Kaboré, Sinani – Muratovic (Hadji, 63e), Bettaieb (Hassan, 77e)

Racing Luxembourg :

Ruffier – Büch, Omrani, Mersch, Skenderovic, Simon – Nakache (Holter, 63e), Simon – N’Goma (Amiri, 77e), Françoise (Rossi, 88e), Mabella

Latest news
Related news