Gregory Grisez : « Jouer la gagne »

Nommé au titre de Dribble d’Or 2022, Gregory Grisez attend la rencontre de ce soir entre le CS Fola Esch et le F91 Dudelange. La belle, la fin de saison demandeuse sur le plan physique, et son favori pour le Dribble d’Or : le latéral n’élude aucun sujet.

Face à Dudelange cette année, vous avez offert deux performances fondamentalements très différentes, avec des résultats opposés. Peut-on parler de belle aujourd’hui ?

Oui, tout à fait. C’est ce que l’entraîneur nous disait : aujourd’hui, on a une victoire chacun. Aujourd’hui, c’est la belle, et c’est sûrement un des matchs les plus importants car on a pour objectif de jouer la finale. Si on y arrive, cela sera vraiment une belle saison pour nous, quand on sait tous les problèmes physiques qu’on a eu, mais aussi la longue campagne européenne qui a forcément beaucoup joué dans notre début de championnat un peu plus compliqué.

Que faudra t-il reproduire pour aller chercher ce résultat ?

Jouer comme lors du dernier match face à eux. Ne pas jouer la défense mais bien la gagne. On les avait pressé très haut et ça nous avait réussi. On avait évidemment eu de la réussite dans les buts marqués, mais Dudelange n’avait pas pu développer son jeu comme il le fait d’habitude. En les agressant, on avait marqué le coup. Avec beaucoup de pressing, de course, on peut battre une équipe comme le F91.

L’approche est-elle différente lors d’un match de coupe ?

Tout se joue sur un match, donc il y a forcément une différence. Ajouté à cela, c’est en milieu de semaine, il y a des gens qui travaillent, donc ça ne sera pas les mêmes conditions que lors des précedentes rencontres, c’est certain. Maintenant, pour nous, jouer la finale, c’est une qualification directe pour l’Europe. Cela va être compliqué, mais si on reproduit les mêmes performances que l’on fait actuellement, je pense qu’il y a de grandes chances de gagner le match.

Alors que la course à l’Europe bat son cours, il y a t-il une priorité entre le championnat et la coupe aujourd’hui ?

On joue les deux tableaux. Une victoire sur les deux derniers matchs de championnat nous qualifie pour la Coupe d’Europe, et un succès ce soir nous amène en finale. Il n’y a plus vraiment de priorité à ce stade de la saison. Et même si l’on se qualifie pour les compétitions continentales via la BGL Ligue, c’est toujours quelque chose de grand de gagner une coupe.

Cet enchaînement de rencontres, quand toutes les rencontres doivent irrémédiablement se solder par une victoire… Commence t-elle à peser lourd sur les jambes ?

Je pense qu’on arrive au stade la saison où en effet, on commence un peu à baisser en termes de puissance physique. Maintenant, c’est un match très important, et tout le monde sera très motivé pour le jouer à fond et se dépasser. À mon avis, la fatigue ne se ressentira pas ce soir.

Tu fais partie des nommés pour le Dribble d’Or dans la catégorie des meilleurs joueurs de la saison. Est-ce que tu le vois comme une récompense de ta saison ? Es-tu satisfait de ce que tu as offert lors de ce championnat ?

Sur le plan des statistiques, je suis très satisfait, oui, avec tout de même huit buts. Mais j’ai très longtemps joué blessé, c’est encore le cas actuellement avec une douleur au genou que je vais devoir opérer. Je n’ai pas tout le temps été à 100%. C’est évidemment une très belle reconnaissance d’être choisi parmi les meilleurs du championnat, mais je sais que je peux faire beaucoup plus.

As-tu un favori pour le titre de Dribble d’Or ?

J’ai été très impressionné par Abreu à Pétange. Pour moi, il a une facilité technique au dessus du lot, et il tire vraiment son équipe à lui tout seul. Maintenant, c’est clair qu’il y a beaucoup d’autres candidats, comme Dejvid Sinani ou Van den Kerkhof, mais, à titre personnel, Artur Abreu aurait mon vote.

Latest news
Related news