Fin de match dingue entre le F91 et Hostert

L’US Hostert partait pour réaliser le hold-up parfait sur la pelouse du F91, mais une fin de rencontre complètement dingue a changé le cours du match, sans pour autant lui trouver de vainqueur (2-2).

Il aura fallu attendre 19 minutes de jeu pour assister à la première occasion du match. À la suite d'un corner, Diouf se retrouvait au milieu d’un cafouillage dans la surface d’Hostert. Dans la cohue générale, son ballon ne parvenait pourtant pas à trouver le chemin des filets. À la 26e minute de jeu, Mehdi Kirch donnait un frisson aux spectateurs du stade Nosbaum en tentant une reprise de volée de 30 mètres à la suite d’un corner. Heureusement pour Hostert, une dizaine de joueurs se trouvait dans la surface pour repousser la frappe du piston gauche. Cinq minutes plus tard, Dejvid Sinani trouvait à la Filip Bojic aux abords de la surface, mais le milieu croate plaçait sa frappe au-dessus du but de Ndy Assembe.

Le F91 multipliait les occasions face à une équipe d’Hostert trop peu dangereuse jusque là. Diouf se procurait une nouvelle énorme occasion mais Ndy Assembe s’interposait d’une manchette réflexe. Sur le dégagement, Enzo Esposito, le portier du F91, se trouait complètement à trente mètres de ses cages et se faisait chiper le ballon par Ryad Habbas, qui ne se faisait pas prier pour ouvrir le score dans un but vide (0-1, 41e). Le F91 payait son cruel manque d’efficacité face à un Hostert qui réalisait jusque là le hold-up parfait.

Une fin de match sensationnelle

La seconde période démarrait sur les chapeaux de roue et Esposito, coupable sur le but, sortait une superbe parade sur une tête de Muric à la 47ème minute. Surpris par cette première alerte, le F91 repartait aussitôt à l’attaque et Van Den Kerkhof butait sur Ndy Assembe. Le match perdait pourtant en intensité au fil des minutes. Carlos Fangueiro décidait alors d’effectuer ses trois changements d’un coup pour apporter de la nouveauté à un F91 sans solutions. Gashi bousculait un peu la défense adverse, sans se créer de réelles opportunités.

Vint alors une fin de match complètement folle. D’abord à une 79ème minute lunaire, lors de laquelle Sacras se voyait expulsé pour une faute de main grossière devant son but. D’abord hésitant, l’arbitre était aidé par son juge de touche qui avait tout vu, et pointait par la même occasion le point de pénalty. Van Den Kerkhof le transformait d’une frappe à ras de terre parfaite (1-1, 82e). Mais les esprits s’échauffaient d’un côté comme de l’autre, le F91 revigoré par son égalisation, Hostert scandalisé par le jugement de l’arbitre. Probablement encore excités par leur but, le F91 en oubliait même de défendre et deux minutes plus tard, Yala Musala, lancé en profondeur sur une passe presque anodine, contournait Esposito pour marquer dans le but vide (1-2, 84e). Le match prenait une toute autre dimension et sur un énième corner dudelangeois, Van Den Kerkhof fusillait le gardien hostertois (2-2, 88e) et permettait au F91 de se sauver d'un match bien mal embarqué…

 

Compositions :

F91 :

Esposito – Van Den Kerkhof – Delgado (Gashi, 68’) – Cools – Diouf – Kirch (C) – Bojic (Ninte, 68’) – Morren – Sinani – Muratovic (Hadji, 68’) –  Bettaieb

US Hostert :

Ndy Assembe – Bernard – Duracak – Steinmetz – Tibor – Nouidra (C) – Zilli – Trani – Habbas (Yala Lusala, 69’) – Muric (Schmit, 81’)

Latest news
Related news