Bertino Cabral : « Je montre qui est le vrai Cabral ! »

Après deux saisons compliquées passées du côté du F91, Bertino Cabral renait aujourd’hui au FC Differdange. L’attaquant portugais a retrouvé le chemin des filets pour le plus grand bonheur de son équipe… et de lui-même.

Comment s’est passée ton adaptation du côté de Differdange ?

Elle s’est très bien passée, le groupe m’a super bien accueilli. En plus de ça, je connaissais déjà un peu la direction et le staff donc c’était plus facile pour moi. C’est une équipe avec beaucoup de jeunes donc ça me facilite un peu d’entrer dans un groupe comme ça.

Le fait de connaitre le staff t’a poussé à signer là-bas ?

Non même pas forcément ! Differdange est un club qui me voulait déjà depuis plusieurs saisons, je n’avais jamais eu l’opportunité auparavant mais en fin de saison dernière mon contrat se terminait à Dudelange et ils m’ont fait une nouvelle proposition. Le staff que je connaissais a fait que j’ai pris la décision encore plus vite de venir ici.

Comment as-tu vécu les deux dernières saisons au F91 ? Tu n’as presque pas joué en 2019/2020 et la saison dernière, même si tu as retrouvé les terrains, la concurrence était rude…

La saison dernière on avait une bonne concurrence, le coach avait forcément ses premiers choix et on respectait ça. Ce n’était même pas forcément une histoire de l’un était plus fort que l’autre, c’est juste que certaines semaines, untel était plus en forme qu’un autre donc il y avait des choix à faire.

Est-ce que le plan et le style de jeu imposé par Carlos Fangueiro, à savoir un 3-5-2 qui misait beaucoup sur les pistons, n’étais pas forcément adapté à toi ?

Oui on peut dire ça. Je suis un joueur qui joue plutôt sur le côté, et les joueurs avec qui j’étais en concurrence était plutôt axiaux. Moi, je peux jouer attaquant de pointe mais ce n’est pas mon vrai poste. Ça a peut-être été encore plus compliqué étant donné que les autres jouaient à leur poste de prédilection, qui avaient plus l’habitude de jouer à cette position d’avant-centre.

Y a-t-il un manque de confiance qui s’est installé chez toi et qui pesait dans ta tête ?

Oui, il y a eu un manque de confiance. Nous les attaquants, on a vraiment besoin de confiance pour marquer. Sans confiance, on peut rater n’importe quoi même juste devant le but, alors que quand la confiance est là, on peut même marquer avec le genou ou avec le dos (rires) ! Pour les attaquants, c’est super important. La saison passée, je n’étais pas en confiance. Aujourd’hui, je joue à mon poste, j’ai retrouvé la confiance et je montre qui est le vrai Cabral !

Est-ce le retour du Cabral de l’époque du RM Hamm ou celui d’aujourd’hui est encore meilleur ?

Je travaille toujours pour devenir encore meilleur et je donne tout chaque semaine, à chaque entrainement et à chaque match. Je vais essayer de faire au moins la même chose que j’avais fait au RM Hamm Benfica. J’avais fait du bon boulot, mais je vais essayer de faire encore plus.

Aujourd’hui, vous êtes à 3 points du leader, est-ce que l’objectif de Differdange est clairement de jouer les trois premières places ?

L’objectif que le club nous a donné est de retrouver une place européenne et c’est ce qu’on essaie de faire toutes les semaines, prendre le maximum de points à chaque match pour remplir cet objectif. Si on y arrive, on sera très content.

En tout cas de notre point de vue, on a l’impression que vous allez dans le bon sens et que l’objectif est largement possible à atteindre…

Oui c’est possible ! Mais le championnat est long et chaque année il monte en niveau, il y a de meilleurs joueurs qui arrivent ici, on voit souvent des surprises. Pour l’instant, on ne regarde que nous, et on verra à la fin où est-ce qu’on sera.

Latest news
Related news