Le Réiser Päerdsdeeg, comme un phare

Depuis 1992 et sa création, et au fil du temps, le Réiser Päerdsdeeg est devenu le concours de saut d’obstacles international incontournable au Grand-Duché, véritable locomotive des sports équestres dans tout le pays. Si cette année l’événement n’aura exceptionnellement pas lieu, cela ne nous empêche pas de revenir sur son histoire, son évolution et son aura.

Au départ, il n’y avait qu’une vaste prairie. Quelques amoureux des sports équestres ont alors décidé d’utiliser la piste en herbe. Voilà comment est née, en 1992, le concours de saut d’obstacle Réiser Päerdsdeeg. Un concours national à la base, qui n’a cessé de grandir et de se développer au fil des années : de concours national, il est passé à CSA (Concours de saut pour amateurs), en format Grande région puis international. Pour arriver en CSI 3* et réussir à attirer une partie du gratin mondial.

Classe tout en restant familial

D’éditions en éditions, ses trois directeurs (François Thiry, Thomas Fairfax-Jones et Daniel Rinaldis) se sont appliqués à peaufiner l’identité du Réiser Päerdsdeeg : classe tout en restant familial. Des aires de jeux sont dédiées aux plus jeunes, pendant que’une quinzaine de compétitions de saut d’obstacles sont organisées. Chaque année, plus de 4000 spectateurs se pressent au Herchesfeld, situé entre Crauthem et Roeser.

« C’est très convivial, c’est une grande famille. Déjà, nous en tant qu’organisateurs faisons cela depuis vingt-huit ans maintenant, avec presque toujours la même équipe. On est un team rodé. On se regarde et on se comprend. Nous sommes tous bénévoles et multi-casquettes au sein de l’organisation, tous des chefs d’entreprise. On consacre beaucoup de notre temps libre à pouvoir organiser ce concours et offrir aux sports équestres luxembourgeois un concours digne des performances que les cavaliers grand-ducaux proposent », déclarait Daniel Rinaldis pour Mental ! à la veille de la dernière édition. Un changement, et pas des moindre, avait eu lieu : le changement de la piste ! Jusque-là en gazon, les organisateurs ont décidé d’opter pour une piste en sable, qui souffre moins en fonction des aléas météorologiques.

Toujours plus de grands noms

D’années en années, le Réiser Paërdsdeeg a construit sa réputation, fidélisant les meilleurs cavaliers luxembourgeois comme les Bettendorf évidemment, mais aussi Marce Ewen et bien d’autres. A force de miser sur la qualité, les meilleurs cavaliers du monde ont progressivement coché cette date sur leur agenda, ce qui en fait maintenant un rendez-vous important du circuit. Et tout est pensé par les organisateurs pour que le public en profite au maximum.

Pour résumer, le Réiser Paërdsdeeg n’a cessé de grandir depuis sa création en 1992 pour s’intégrer définitivement dans le paysage des concours internationaux 3* de prestige, et attirer toujours plus de grands noms ou de jeunes étoiles sur sa piste. Et si, cette année, une petite pause contrainte nous oblige à nous en passer, nous avons déjà hâte de retrouver les organisateurs, les bénévoles, le public, les cavaliers et bien sûr les chevaux dès l’année prochaine.

Latest news
Related news