Denis Toroman : « La première année est toujours une année de transition »

Sur le banc du T71 Dudelange depuis cet été, Denis Toroman demande du temps. Avec un effectif largement renouvelé après le titre, il insiste sur le fait que les automatismes ne se créent pas du jour au lendemain. Et avant la reprise au Sparta ce vendredi, il encourage ses joueurs à tout donner.

Après quelques mois au club, quel premier bilan tirez-vous ?

C'est à peu près ce à quoi je m'attendais, il n'y a pas de surprise pour moi. La première année est toujours une année de transition, il y a eu beaucoup de changements dans l'effectif, j'étais préparé à tout ça. C'est sûr que les choses ne sont pas toujours facile et qu'on aimerait parfois faire mieux.

A mi-saison vous êtes 9e au classement, est-ce que le titre est encore jouable ?

Tout est possible dans le sport, on a toujours une chance. Et même s'il y a beaucoup de bonnes équipes dans ce championnat, on va tout faire pour se mêler à la lutte. On va essayer en tout cas. On va donner le meilleur de nous-mêmes.

Quelles ont été les principales difficultés dans cette première partie de championnat ?

Intégrer les nouveaux joueurs, notamment nos Américains, et faire jouer en équipe des joueurs qui n'ont jamais joué ensemble. Le basket c'est beaucoup d'automatismes et ça ne se crée pas comme ça, du jour au lendemain. Cela passe par beaucoup de travail et de patience. C'est ça, le principal problème, le temps pour arriver à une réelle harmonie et atteindre le niveau espéré.

Justement, à ce sujet, est-ce que la connexion commence à se faire dans l'effectif, entre anciens et nouveaux joueurs ?

Cela fait vraiment peu de temps que les nouveaux sont là. On avance, mais on a encore besoin de temps pour qu'ils s'intègrent complètement. On y travaille au quotidien. 

Dans le jeu, sur quels aspects devez-vous vraiment progresser ?

Nous devons améliorer notre défense, que ce soit individuellement ou collectivement, et nous sommes en train de travailler là-dessus à chaque entraînement. Si nous parvenons à avoir une défense plus solide, nous nous mettrons dans de meilleures conditions pour remporter des matchs.

Quelles sont les priorités au cours de cette deuxième partie de saison qui va débuter ? Sur quoi devez-vous insister ?

S'entraîner dur, apprendre à jouer ensemble, donner le meilleur à chaque match. Il y a des choses que je maîtrise, et beaucoup d'autres que je ne maîtrise pas. Sur ce que je maîtrise, j'aimerais que l'équipe donne le meilleur d'elle-même à chaque fois, qu'on puisse se regarder dans les yeux et se dire qu'on a tout fait pour gagner.

Vous reprenez le championnat ce vendredi au Sparta Bertrange, une bonne occasion de recoller au groupe de tête en cas de victoire ?

Il s'agit d'une bonne opportunité pour nous, oui. Après, ce n'est pas facile de reprende contre une équipe comme ça après la coupure. Le Sparta est une très bonne équipe, avec des joueurs qui se connaissent et jouent ensemble depuis longtemps. Mais c'est du 50/50 pour moi et on va tout faire pour décrocher une victoire.

 

 

 

Latest news
Related news